Le secrétaire d’État des États-Unis en visite au Sénégal ; loue une démocratie sénégalaise forte et consolidée

Connect with us:

Trouvez la version anglaise ici

Le 20 novembre, le secrétaire d’État américain Antony J. Blinken a conclu sa tournée africaine après avoir rendu visite au Kenya, au Nigéria et au Sénégal. Il a été accueilli par un certain nombre de hauts responsables sénégalais et a rencontré le ministre sénégalais des Affaires étrangères S.E. Aissatou Tall Sall. Lors d’une conférence de presse avec le ministre des Affaires étrangères le 20 novembre, il a abordé les thématiques liées à la démocratie, la sécurité, la santé et la coopération régionale. Le voyage intervient à un moment particulièrement crucial étant donné que le Sénégal a un mandat important à venir – ce sera le prochain pays à assumer la présidence de l’Union africaine en 2022.

Comme le rapporte Le Quotidien, le Sénégal était le seul pays francophone de cette visite. Le choix de Dakar a été fait en grande partie pour reconnaître le dynamisme de la tradition démocratique du Sénégal et l’importance stratégique du pays dans une région parfois secouées par des crises sécuritaires et institutionnelles. Au cours de sa visite, Blinken a signé quatre accords de coopération de plus d’un milliard de dollars pour des projets d’infrastructures routières et de sécurité publique. Les accords devraient faciliter la construction de plusieurs ponts à Ziguinchor et Tobor au sud du Sénégal, pour aider à créer un corridor commercial reliant le Sénégal aux pays voisins.

Le secrétaire d’État estime que la forte coopération économique dont le Sénégal bénéficie avec les voisins du pays dans la sous-région est le résultat direct des solides références démocratiques du Sénégal, de la bonne gouvernance, de l’économie résiliente, ainsi que d’une société qui est tolérant, inclusif et pacifique. Il a déclaré que : “Le Sénégal est en très bonne position pour aider et contribuer au renforcement de la paix et de la démocratie en Afrique de l’Ouest et sur tout le continent africain sub-saharien.”

Vaccins contre la COVID-19

Les États-Unis ont soutenu le Sénégal dans les efforts continus du pays pour produire localement des vaccins contre le virus COVID-19. Avant de quitter le Sénégal, le secrétaire d’État Blinken a visité l’Institut Pasteur, un hôpital et centre de recherche de premier plan à Dakar qui sera impliqué dans l’investissement de 3 millions de dollars pour aider les autorités sénégalaises à augmenter leur capacité à produire localement des vaccins et à les distribuer plus facilement et à économiser des vies. Il a noté que « même si nous travaillons sur le COVID-19, nous savons qu’il y aura d’autres pandémies à l’avenir et devons trouver les moyens de travailler ensemble pour mettre en place un système mondial de mesures de santé publique renforcées qui peuvent aider plus efficacement à prévenir le risque d’une nouvelle pandémie.

Lors d’une réception tenue à l’ambassade des États-Unis à Dakar le 20 novembre, le secrétaire d’État Blinken a souligné que le Sénégal et les États-Unis bénéficient de 60 ans de partenariat diplomatique fructueux. Notant  “Nous avons eu une visite vraiment merveilleuse en travaillant avec nos collègues, dont S.E. le Président Macky Sall, le ministre des Affaires étrangères, S.E. Aissatou Tall Sall, et un événement de diplomatie commerciale avec le ministre de l’Économie et des compagnies américaines qui investissent au Sénégal, des tables rondes très intéressantes avec des femmes leaders dans la technologie et le monde des affaires.”

Le secrétaire d’État Blinken a souligné en outre que les États-Unis et le Sénégal travaillaient en étroite collaboration en tant que partenaires pour soutenir et renforcer la démocratie en Afrique et dans le monde, notant que : “des pays comme le Sénégal et les États-Unis ensemble peuvent montrer la voie. Après tout, dans environ vingt-cinq ans, une personne sur quatre sur la planète sera africaine. Il est temps de renouveler ce partenariat mondial, et en effet cela commence avec des partenaires proches comme le Sénégal.”

Les États-Unis sont actuellement l’un des plus grands investisseurs internationaux au Sénégal et cherchent à continuer de renforcer les relations solides entre les deux pays en poursuivant une coopération plus étroite dans des secteurs stratégiques de l’économie sénégalaise tels que les infrastructures, l’énergie et le développement du capital humain. Les investissements américains au Sénégal ont fortement augmenté depuis 2014, y compris les investissements dans la production d’électricité, l’industrie et le secteur pétrolier et gazier offshore. Le FMI rapporte que le stock d’IDE des États-Unis au Sénégal était d’environ 91 millions de dollars en 2018 (contre 25 millions de dollars en 2017.)

Un certain nombre de multinationales basées aux États-Unis, telles que General Electric et la société de technologie énergétique Baker Hughes, sont actuellement actives dans divers projets de production d’électricité ou de services pétroliers au Sénégal, et travaillent en étroite collaboration avec le pays pour maximiser le potentiel de la secteur pétrolier et gazier en plein essor.

La conférence et exposition MSGBC Oil, Gas, & Power 2021 qui aura lieu du 16 au 17 décembre, 2021 à Dakar, présentera les nombreuses opportunités d’investissements dans le secteur énergétique du Sénégal, de la Mauritanie, de la Gambie, de la Guinée-Conakry et de la Guinée-Bissau qui pourront attirer les investisseurs américains et internationaux.

Other Reads

Other Reads

Miguel Artacho

Miguel Artacho

Miguel is a Field Editor at ECP. Miguel is a forward-thinking communications professional currently specializing in the energy sector. Adept at developing engagement strategies and building relationships. He is known for working ethically and effectively with internal and external stakeholders to further the business goals.

More from the Author

Sign up for latest news and event info

Copyright © 2022 Energy Capital & Power. Privacy Policy · Terms of Use